+961 3 566453
|
info@sailtogether.com


Laurent Messarra - a le vent en poupe

Voile, mer, nature, grand air… Cet avant-goût de l’été, Laurent Messarra l’a soufflé au fil d’une conversation qui a suscité en nous rêverie et désir d’évasion. Architecte de profession, passionné de navigation, il est au Liban et au Moyen-Orient le seul organisateur de croisières en voilier. Dense de vie, d’un enthousiasme débordant et contagieux, il raconte son monde synonyme d’escapade et de détente. Cheveux longs retenus à l’arrière, chemise imprimée de motifs a fleurs, c’est autour d’une tasse de thé qu’il nous emmène irrésistiblement dans ses voyages vers les recoins les plus fabuleux de la Méditerranée. En attendant vivement juillet pour lever l’ancre…          

                                                                                                                                                        Par Claude Assaf
 
Toute son enfance, Laurent Messarra l’aura vécue avec la folle envie de répondre à cet appel du large qu’il percevait du haut du Collège des Pères antonins à Baabda. Perché sur une colline. Le bâtiment surplombait la mer et l’aéroport. A travers les larges baies vitrées de sa classe, le jeune écolier, pourtant brillant, cherchait a sortir de l’ennui des études en contemplant longuement les bateaux voguer et les avions décoller, et en se prenant a rêver de naviguer et planer. C’est justement le vol libre que Laurent choisit de pratiquer en premier, et le voilà en 1992 adepte du parapente qui, dit-il, «procure la formidable sensation d’être dans les airs, tellement plus belle que celle que l’on ressent dans un cockpit ».  A l’époque, rares étaient les personnes qui osaient s’aventurer dans ce sport, et « je fus l’un des premiers a demander un permis de voler, et a ouvrir une école et un club de parapente ».
Mais cet amoureux de liberté, qui a enduré la guerre et ses contraintes, rêvait de vrais voyages. « En 98, la chance m’a enfin souri d’entreprendre une croisière sur le voilier d’un ami ; ce périple a déclenché ma curiosité, me conduisant à lire et a me documenter sur l’art de la voile. » Voulant toujours aller au fond des choses, il fait des recherches, parle avec les gens, suit des cours et stages de navigation, et obtient une licence de capitaine de bateaux de plaisance. Passionné des extrêmes, il va même jusqu'à participer à des courses, comme celle d’Antigua-Les Bermudes.                         
 
Passion et profession
Un soir, autour d’un barbecue, le navigateur chevronné qu’il était devenu, presse ses amis de louer avec lui un voilier pour entreprendre ensemble un circuit à partir de Marmaris en Turquie. « Le prix de location d’un bateau étant trop élevé pour une seule personne, la colocation semblait le seul moyen de m’offrir le voyage », avoue Laurent qui toutefois n’a décidé que bien plus tard –en 2001- de faire de sa passion une profession. Naît alors Sailtogether, son entreprise spécialisée dans les croisières et l’initiation à la navigation. « L’idée est de partager mon amour pour la mer dans un esprit ludique et convivial, loin du tourisme de masse, sachant que les bateaux que je loue peuvent accueillir au maximum 12 personnes. Il s’agit de voiliers et catamarans, ceux-ci étant des voiliers à double coque, et plus stables, ils ont la préférence des familles avec enfants. Les monocoques, eux, ont la cote des puristes qui aiment ressentir à fond l’adrénaline produite par la sensation unique de naviguer », explique le « capitaine » Laurent.
 
Destinations
Quelles sont les destinations proposées ?
« Les côtes turques (comme l’ile de St Nicolas, Gemiler Adassi), et cette année pour la 1ère fois, les iles grecques proches de la Turquie : l’archipel du Dodécanèse regroupant Rhodes, Symi, Khalki, Alimia… », cite Laurent pour qui toutes ces iles sont de véritables écrins renfermant de magnifiques baies, des tavernes et d’anciens villages, et revêtant un charme architectural unique de vieilles églises. <<Ce sont quasiment des musées à ciel ouvert, on y découvre des vestiges archéologiques romains, byzantins, et arabes de très grande richesse, dont de superbes fresques murales>>, indique-t-il, avant d’ajouter : « La cerise c’est lorsqu’on s’adonne au snorkeling (plongée avec masque),  avec, à portée des yeux, dans les eaux limpides, de vieilles pierres, des tombeaux et d’autres ruines précieuses. » Au programme également, journées baignade, farniente sur le sable fin des plages, et dégustation de plats dans des cabanes de pêcheurs.  
 
L’ambiance à bord
Et la vie à bord, comment se passe-t-elle pratiquement ?  
«  Pour qu’ils soient d’emblée à l’aise, je réunis les passagers à un briefing au cours duquel je leur explique en termes simples le principe du bateau, la façon dont fonctionnent les voiles, comment on les manie…, raconte Laurent. Et puis, chacun se sentant à l’aise comme s’il est chez lui, tout le monde met la main à la pate pour ranger la nourriture et les boissons que j’ai apportées. » Et d’ajouter en riant : « C’est une excellente façon de savoir dans quel placard ou frigo trouver plus tard la canette de bière ou la tablette de chocolat dont on aura envie !
Egalement, tous ceux qui le veulent, peuvent participer à la préparation de la cuisine ou de barbecues, ou encore laver le bateau. La dynamique est intéressante, du fait qu’on se sent responsable et partenaire dans l’aventure, et on n’a pas le sentiment, comme sur les bateaux-palaces, d’être perdu dans un énorme groupe anonyme. On discute avec les gens, on se sent proche d’eux tout en sauvegardant une certaine intimité>>. Comme quoi c’est une ambiance conviviale, marquée par un esprit d’entraide et d’échanges, qui règne sur les bateaux de Sailtogether. « Combien d’amitiés se sont créées, combien de couples se sont formés ! », se réjouit d’ailleurs l’organisateur.
 
Cultures et horizons différents
« Ce qui est génial aussi, poursuit le bourlingueur, c’est que les croisières sont une occasion de rencontrer des personnes de cultures et d’horizons différents. Cela change de notre routine qui fait que nous côtoyons seulement les gens qui nous ressemblent. Un jour, nous nous sommes retrouves à 23 personnes et 13 nationalités ! » En fait, la clientèle de Sailtogether est constituée à 50% de Libanais, mais aussi 50% de voyageurs venant d’Europe, du Canada, et même de l’Argentine et du Japon. Laurent Messarra participe en effet régulièrement à des salons internationaux de nautisme et de tourisme, ce qui lui permet d’entretenir une solide collaboration avec des agences de voyage intéressées à sortir des sentiers battus et qui n’hésitent pas à classer « coup de cœur » ses croisières.
 
De 7 à 77 ans
A la question de savoir si les séjours dans les bateaux de Sailtogether conviennent à tous, de 7 à 77 ans, le navigateur affirme que l’été dernier. 3 bébés de 6 mois ont effectué un excellent séjour à bord, et que pour la 3éme fois un Français de 75 ans s’est inscrit pour le départ. « Les conditions de séjour dans nos bateaux se qualifient de soft, vu que ceux-ci sont modernes et très confortables. Par ailleurs, nous organisons chaque été 2 croisières spécial jeunes, les « Sail & Party weeks », durant lesquelles se retrouvent des 20-35 ans originaires de plusieurs coins du monde, ou encore des jeunes Libanais qui, vivant loin de leur patrie, se donnent rendez-vous  pour une semaine de détente. En outre, nombre de nouveaux maries choisissent également notre formule pour partir en voyage de noces. »
 
 
Des voyages sécurisés
Les expéditions sont-elles « safe » ?
« Nos voiliers et catamarans son très sûrs parce qu’ils sont soumis aux normes internationales de sécurité ; et surtout, nos skippers, turc, italien, et allemand, qui connaissent à fond les zones ou l’on navigue, sont très expérimentés. De plus, nos départs pour la Méditerranée se font uniquement entre juillet et Septembre, durant la saison du beau temps. »
Enfin, à la question incontournable « à combien s’élève le prix du voyage », nous apprenons que le séjour coute à partir de 1,100$ pour une personne et une semaine, si l’on prend soin de réserver sa place suffisamment de temps à l’avance. « C’est abordable, non, pour qui veut découvrir des coins paradisiaques, sortir du stress et prendre le temps de vivre ?! », conclut joyeusement Laurent Messarra.
 
Devant ce mordu de la vie, vous risquez de vous essouffler et d’avoir du mal à suivre : durant la période des fêtes de fin d’année, le bourlingueur prendra encore la barre et vous emmènera dans les Caraïbes. Et croyez-vous qu’il se repose entre les saisons ? Pas du tout, puisque sur la terre ferme, l’hyperactif Laurent Messarra dirige un bureau d’architecture ainsi qu’un atelier de maquette d’architecture. Il vient d’ailleurs de livrer a Bruxelles la maquette du projet d’un grand complexe immobilier. Et comme il n’arrête pas, il peint. Ses tableaux sont abstraits, mais vous vous doutez, la mer y est toujours présente. Des projets ? Bien sur, et des passionnés et inédits. Amoureux de la nature il vient d’acquérir  dans la montagne un terrain sur lequel il va construire sa maison, son bureau, et son atelier. Le projet entièrement éco-friendly, respectueux de l’environnement, fera appel à l’énergie renouvelable, à la géothermie… et sera pionnier dans l’exploitation des ressources naturelles.
Assurément, Laurent Messarra a le vent en poupe, il a déjà tant réalisé, et a des plans plein la tête. Gageons qu’il ira toujours de l’avant, nous offrant au passage d’inoubliables aventures chargées de savoureuses émotions.
 

Download document (1.51 MiB)